Plus de 80% des entreprises en faillite en 2013 n’étaient pas présentes sur Internet

faillite entreprise
faillite entreprise

Source: latribune.fr

Peu d’entreprises en ont conscience,
mais une présence web est cruciale pour les entreprises.

Pas besoin d’être un e-commerce ou un bloggeur pour être présent correctement sur le web. En effet, il suffit parfois de remplir correctement sa fiche Google MyBusiness (cf. notre article sur le sujet), de mettre à jour les fiches déjà crées par d’autres personnes (pages jaunes, tripadvisor, etc…) ou encore de créer sa page Facebook afin de mieux maitriser son identité numérique et ainsi acquérir de nouveaux clients.

Mais souvent ce n’est pas suffisant ! Les clients potentiels ont besoin de plus pour vous trouver ou pour obtenir les informations dont ils ont besoin.

Comment expliquer cette tendance ?

La concurrence sur le web

Vous et moi (comme la plupart des personnes) qui cherchons sur internet, nous voulons une réponse à un besoin, nous voulons une réponse plus ou moins immédiate !

Prenons un exemple: si vous tapez sur Google « réparation de vélo », votre but est alors de trouver un réparateur de vélos proche de chez vous puisque vous ne savez pas où le trouver. C’est donc un client potentiel qui doit se battre avec les autres identités numériques de ses entreprises concurrentes. Vous pouvez-être en concurrence avec une entreprise à plus de 100kms de là.

Vos concurrents sur le web ne sont pas les mêmes que dans la vie de tous les jours !

Les réseaux sociaux : le bouche à oreille 2.0

Quand vous comptiez sur votre carte de visite, votre plaquette ou votre catalogue pour alimenter le bouche à oreille, le monde du web entretient celui-ci en connectant le particulier avec d’autres particuliers ou même directement aux entreprises. Ainsi, il sera plus facile et rapide de conseiller à un proche de voir un site internet plutôt que de rechercher les informations (adresse, numéro de téléphone, etc…) pour les expliquer à son interlocuteur.

Sur les réseaux sociaux, on clique sur un bouton pour partager rapidement.

Le budget communication trop souvent négligé

Les TPE et PME n’ont plus, ou du moins ne consacre plus, de budget à leur communication print (carte de visite, flyer, plaquette, catalogue, etc..), la communication numérique est donc purement abandonnée. Souvent, ils n’en voit pas l’intérêt, n’ont pas le temps de s’en occuper ou encore trouve ça dangereux pour leur image (ex. avis négatif)

Et pourtant, cette communication, cette gestion de l’image est essentielle !

Qu’est-ce que ça va apporter à mon entreprise ?

Être présent quand quelqu’un vous cherche

On en a parlé plus tôt, la plupart des internautes cherchent l’information et veulent une réponse immédiatement. En quelques mots clés et quelques clics, il faut qu’il trouve les informations essentielles: adresse, numéro de téléphone, horaires d’ouvertures..

Contrôler son identité numérique

Est-ce que vous avez déjà eu un client qui s’est plaint parce qu’il a vu que vos horaires n’étaient pas à jour sur « l’internet » ou est-ce que vous avez déjà constaté qu’en tapant votre nom sur Google vous avez trouvé une actualité datant de 3 ans… Comprenez par là qu’il faut maitriser votre image, les informations qui vous concernent, etc… tout ce qui constitue votre identité numérique.

Rassurer vos clients

Les clients ou les prospects sont curieux ! Ils auront alors accès à une multitude d’informations et de photos qui vont les rassurer, les conforter dans ce qu’ils ont entendu de votre entreprise.

Obtenir ou garder le contact avec votre clientèle

Votre site internet est une porte d’entrée vers votre carnet client. Non seulement le prospect peut vous écrire via le formulaire de contact ou le simulateur de devis (si vous en avez un) mais il peut aussi obtenir des informations qui feront la différence avec la concurrence et vous permettront d’obtenir un nouveau contact commercial. Vos clients habituels quand à eux peuvent se tenir informés des nouveautés et de l’actualité de votre entreprise, soit en venant sur le site, soit par les réseaux sociaux ou encore via une newsletter qu’ils recevront régulièrement.

Facebook Comments

Comments are closed.

Actualités